browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 274 (05/06/2012) Alto de Chipion – Morteros 56 km

Posted by on juin 9, 2012

Yes, yes, Delphine a bien voulu  me laisser toucher le clavier. C’est donc à moi, Cédric, de vous narrer la journée n° 266. Comme toutes les journées, celle-ci commence par le réveil. Delphine se lève comme toujours la première. Moi, je reste dans la tente pour replier sac de couchage et matelas. Puis sortie de tente, pour faire chauffer l’eau nécessaire pour le café de madame et le maté de monsieur.  Tout se passe comme d’habitude, sauf que depuis une vingtaine de jours, nous sommes en Argentine, rien de ne s’y passe normalement…Faire chauffer de l’eau, ici en Argentine, alors qu’un Argentin ne s’éloigne jamais à plus de 50 mètres de source d’eau chaude,  est difficile. Un homme qui travaille au centre sportif où nous dormons, profite que j’aie le dos tourné, pour me proposer de l’eau. Une demi-heure plus tard nous voila à 4 autours d’un bon maté.

On adore l’Argentine et encore plus ses habitants.

Comme les autres jours, la route  est venteuse et aurait pu être monotone s’il n’y avait pas tout ses klaxons et signes de bonjour. Arrivés à notre destination, nous demandons à une station s’il y a des campings. Les débats sont ouverts, oui, non, pas vraiment…Ah, une policière arrive, pas de camping mais un parc municipal. On peut y dormir, l’endroit est « tranquillo » et une fois de plus les policiers feront des rondes pour nous.

On adore l’Argentine et encore plus ses habitants

Une fois dans le centre le la ville, nous demandons plusieurs fois notre chemin, nous serrons de mains, discutons,…Et Hop, le garçon de l’épicerie et la commerçante sautent sur une mobylette pour nous conduire à notre endroit de campement. Un rendez-vous est déjà pris pour l’au revoir de demain matin. Il me sera encore difficile de boire pour maté du matin tout seul.

On adore l’Argentine et encore plus ses habitants

Quand  nous sommes arrivés en Argentine, on n’a pas de suite compris pourquoi, on nous demandait si tout allait bien et de suite après, « vous avez besoin d’eau chaude ? »… le maté est tellement encré dans leur culture, c’est un moment de détente, de partage, d’amitié et de chaleur.

Cédric

2 Commentaires

  1. Aurélie

    lol je me demandais si tu étais en panne d’inspiration que pour faire un petit rédactionnel 😉
    depuis le temps lol si vous continuez à être si réjouis du pays on va devoir partir en vacances en argentine 😉

  2. therese

    et ced genial tu as pu avoir le clavier dur dur quand on est à cros contente de voir que l argentine vous plaise tu vois ce que la gentillesse et la chaleur humaine peut faire que du bien à nos courageux cyclo touriste je vois que tout baigne pour vous deux et que sa roule et avec toujours autant de ferveur de découverte au quotidien pour vous deux queel expérience magnifique bonne continuation muchas besos amigos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *