browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 269 (31/05/2012) Cordoba – Rio Primero 64 km

Posted by on juin 1, 2012

Nous faisons de rapides adieux à notre hôte de ces quelques jours, Ciro travaille à 7h le matin, il fait encore noir quand il s’en va. Nous sommes un peu tristes de le quitter comme ça, son accueil fût si simple et si généreux que nous ne savons pas trop comment le remercier… Son colocataire Javier fût tout aussi accueillant… Merci de tout cœur pour ces trois jours… Cordoba nous aurait paru bien triste sans eux.

Nous traversons le centre de Cordoba sans trop de mal, après une petite heure  nous sommes sur la grand’ route menant à Santa Fe, autre grande ville du pays. Nous ne nous y rendons pas mais c’est la seule route pour sortir de la ville allant de la direction que nous voulons prendre. Nous nous dirigeons vers la Laguna Mar Chiquita, un peu plus au nord que Cordoba. La route est très fréquentée, il n’y a pas d’accotement, les camions et bus roulent comme des dingues sur une route à deux voies…  le vent se lève et nous l’avons de face. Nous cumulons les difficultés… première fois que nous ne prenons aucun plaisir à rouler. Il n’y a rien à voir de particulier à part les entreprises agricoles, passionnant… Nous faisons des pauses tous les dix km pour souffler un peu. A chaque fois qu’un camion passe, celui qui suit prévient bien l’autre et prend sa respiration, car nous sommes bien secoués… ça 50 x sur la journée c’est long… nous pausons longuement dans une station, pneu crevé en plus. Pompe cassée, pas possible de regonfler les pneus…. Pour cette fois ci, c’est bon, nous sommes dans une station essence… Direction Rio Primero pour en acheter une nouvelle. Vers 18h, nous arrivons en ville, Cédric se fait offrir la pièce manquante. Discussion avec un monsieur propriétaire d’une grande surface nommée Delfin… petit clin d œil 😉  Nous apprenons qu’il y a un camping à la sortie de la ville… parfait, fin de journée un peu moins stressante que le début. Demain nous quittons cette horrible route… ouf

Delphine

3 Commentaires

  1. therese

    hola,je profite du portable car pas encore recuperer l,ordi donc juste petit coucou pour vous dire toujours la et pense à vous meme si pas de messages pendant plusieurs jours ,un bon courage et bonne continuation pour la suite amigos hasta luego muchas besos bientot le retour et pleins de choses à rattrapper ensemble à demain ou apres

  2. therese

    le musée des beaux arts tous se qui convient à dedelph qui sait les prochains dessins de dedelph au musée en argentine ah ah pourquoi pas il y a deja un magasin avec comme enseigne ton prénon alors ,gardez bien en mémoire tous se que vous aurez visité car nous aurons quelques soirées à passer ensemble pour en savoir plus et le vivre à travers votre expérience ,viens de regarder de nouveau les photos sur ma chaise vient de traverser pas mal de route de col et des vues magnifiques je ne me lasse pas mieux qu un documentaire à la tv ,mais quel courage car dans votre tente sur les routes et toujours vers l’inconnu chapeau bas mes cheris une bonne et agréable journée et encore de belles découvertes pour la suite et pas oublié retournez vous de temps en temps je vous fait signe et je crie allé courage on en viendra à bout les gars la route maintenant mais bon prudence car les routes etroites et les camions et oui la aussi probléme de mobilité hasta luégo muchas besos amigos à demain ou apres

  3. therese

    hola,mes cheris je ne vous oublie pas mais avons eu un probleme avec l’ordi et avec deux jeunes faut prendre un ticket et attendre son tour ,je vois que cela roule mes poules,pas du etre evident la visite du musée j”imagine que cela n’a pas du etre rose tous les jours pour eux certaines personnes qui se plaignent pour un oui ou un non devrait allé faire un tour de ce coté ils reviendraient vite dans la réalité ,quel parcours jusqu ‘a ce jour sommes le 2 juin et comme le temps passe vite vous serez bientot de retour ,je me rejouis car vous me manquez ,contente de voir que tout baigne toujours pour vous deux et que vous faites toujours d’agréable rencontre car loin des siens meme si vous etes vous deux cela n’est pas toujours evident merci de partager la culture d’ argentine avec vous la visite du musée dedelph à du etre dans son élèment mes cheris ,je continue à suivre et lire les commentaires de la belle aventure mon courage toujours avec vous hasta luego mushas besos amigos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *