browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 259 (21/05/2012) Amaicha del Valle – Tafi del Valle 55km

Posted by on mai 22, 2012

 

Nous partons ce matin en forme après une nuit de sommeil réparatrice, nous attaquons notre dernier col… Nous sommes à 1930m et devons atteindre 30km plus loin 3050m d’altitude. Il fait bon, le dénivelé est régulier, nous n’avançons pas trop mal… même si j’ai du mal à me dire qu’on sera au sommet ce soir, 30km de montée, c’est déjà pas mal… Vers 13h30, nous sommes à notre vingtième km, il est temps de faire notre pause diner… La vue que l’on a sur la vallée est superbe quoique très aride. Nous nous installons pour préparer notre repas, lorsqu’une vielle Renault qui à plus que vécu… portes qui ne ferment plus, bruit de ferraille incroyable, passe à notre hauteur et s’arrête. Un homme en sort et nous demande si tout va bien. Sur le siège passager, est installée sa maman… Ils décident de faire un brin de causette. Il sort la chaise roulante du coffre de la voiture, qui ne ferme plus, évidement, et qui ne tient plus ouvert non plus, un morceau de bois fait office de maintien… Ils nous parlent de la vie saine en Argentine, la dame à 99 ans, donc 100 ans fin de cette année et se porte comme un charme. Elle est en chaise roulante parce qu’elle s est faite renversée par une moto. Elle nous explique que dans sa famille ils vivent tous vieux, ses parents jusqu’à 115 ans. Et elle ne sait pas trop nous donner son secret… sauf qu’il faut manger de bons produits, être amoureux et pas trop stressé… et puis elle nous parle de mille et une autres choses. On ne comprend pas toujours tout, surtout son fils qui parle si vite, et qui tronque la moitié des mots… Les Argentins ont une prononciation très différente du reste des pays que nous avons traversés. On nous avait prévenus, mais là, c’est parfois très compliqué. Ils tronquent souvent la fin des mots ou mettent des « ch » à tout bout de champs. Ils nous quittent après une bonne heure de discussion, les Argentins sont enjoués et comiques, nous adorons déjà ce pays. Nous réussissons à manger, froid évidement 😉 et remontons sur nos vélos avec l’espoir d’être au sommet vers 17h. A peine repartis, que nous croisons deux autres cyclos, des Hollandais plutôt chics sur leurs vélos, lui est en jeans et elle en pantalon blanc. A côté d’eux, nous faisons tache. Ils sont partis d’Ushuaia comme presque tous les autres cyclos que nous croisons. Notre sommet n’est plus très loin, je tiens bon… Cédric est en forme donc pas de soucis… je suis. Arrivé à « El Infernillo » (le sommet), le vent se lève et la température chute. Ils ont l’art de donner des noms terribles à des lieux, juste pour te faire peur… avant de partir, quand tu connais le nom du sommet, tu n’as plus très envie d’y aller 😉   Nous nous couvrons comme des cosmonautes pour descendre les 23km qui nous attendent. Nous sommes au dessus des nuages, la vue est spectaculaire. Nous entrons dans le brouillard épais, nous découvrons la ville, envahie de nuages denses, on ne voit plus le soleil ni le joli ciel bleu. La ville nous semble jolie et tranquille mais nous filons d’abord nous réchauffer au camping. L’endroit est joli et bien équipé… Pizza pour le souper, pas trop mal d’ailleurs et nous nous endormons comme des bébés. Journée bien remplie 😉

2 Commentaires

  1. therese

    hola,pour la renault on dirait presque la mienne lors de mon accident serait elle en argentine à vos cotés ah ah car le coffre ne fermer plus marrant donc vous savez maintenant pour vivre vieux pas de stress manger bio c’est pour toi dedelph et beaucoup d’amour mais vous etes toujours en voyage de noces donc no soucis que du bonheur pour vous deux je vois que l aventure continue et que l argentine c’est sympa encore quelques efforts car cela grimpe encore et il fait aussi un peu frais ,fidéle au rendez vous et je pense trés fort à vous deux n’oubliez pas regarder derriére vous suis la et je vous encourage toujours autant amigos bonne continuation et bon courage encore de belles rencontres pour vous deux à demain ou aprés muchas besos

  2. Aurélie

    tiens on a posté en même temps lol
    bon je vais lire le 251ème jour alors :p moi qui comptais finir ma journée de boulot, vous exagérez 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *