browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 222 (14/04/2012) La Paz

Posted by on avril 19, 2012

Direction LA PAZ…  en microbus, ce qui est plutôt typique et rigolo. Les gens sont sympas et nous renseignent volontiers sur la direction et les bus à prendre pour nous rendre dans le centre-ville. Nous débarquons devant la très imposante église San Francisco. La ville bouillonne, on ne sait où donner de la tête. Tout monte ou descend ici, rien n’est plat. La ville est encaissée dans une immense vallée qui plonge de 4000m jusqu’ à 2900m… Vu d’au-dessus c’est assez impressionnant. Nous arpentons les rues pavées qui ont un certain charme avec leurs boutiques d’artisanat coloré. La ville est bruyante, sale et n’a pas vraiment d’intérêt. Les touristes se pressent dans les rues commerçantes pour faire leurs achats d’artisanat ou de matériel de sport ou de trekking. On parle beaucoup le français et l’hébreu. Il y a même la traduction dans les agences de voyage en hébreu…  En marchant dans l’allée aux sorcières (on trouve tout pour faire des rites ou sortilèges, même des fœtus de lama…), nous rencontrons Julie, la charmante Française que nous avons déjà croisé à Cuenca et à Cuzco… Nous prenons un deuxième délicieux petit-déjeuner en sa compagnie.

Comme la plupart des touristes, nous achetons de quoi affronter le froid qui nous attend à Oruro et Uyuni. Deux grosses doudounes feront l’affaire on l’espère. Des températures négatives nous attendent dans le Salar d’Uyuni et dans le sud Lipez.

Nous faisons halte dans un petit café 100 % naturel, histoire de revenir à mes racines 😉  Où nous rencontrons les deux jeunes filles franco-belges croisées à Copacabana… nous sommes décidément de bons touristes 😉 Nous qui pensions être originaux.

Demain, nous allons visiter les très belles (il paraît) ruines de Tiwanaku… non loin de la ville. J’y vais en pensant à ma grand-mère. Je me réjouis de découvrir ces fameuses ruines décrites dans le livre de Henri Gougaud  « les sept plumes de l’aigle ».Livre que je vous recommande, pour comprendre l’importance le la Terre, de la Nature et de L’Esprit dans la culture au Pérou et en Bolivie. Nous avons déjà découvert la tentaculaire La Paz, à nous les ruines…

Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *