browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 218 (10/04/2012) Juli (alt3900m) – Copacabana(Bolivie) 62km

Posted by on avril 11, 2012

Une bonne grimpette nous attend pour quitter la ville… arrivés au dessus, une très jolie vue s’offre à nous. Le dénivelé d’aujourd’hui fût un peu plus costaud que les autres jours, si bien que l’envie de rouler est moins forte. Mais comme depuis que nous sommes près du lac, les paysages sont enchanteurs, aujourd’hui nous avons droit à de petits bosquets qui sentent merveilleusement bon le pin, ensuite des champs de fleurs dont j’ignore le nom mais qui sentent bon le savon 😉  Nous passons aussi par de jolis champs de toutes les couleurs où les gens cultivent leurs parcelles de terre au rythme des chants des oiseaux. L’air y est doux, le soleil est de la partie. Le temps paraît comme suspendu, les gens travaillent comme chez nous il y a des années… Les ânes font les mules 😉 et les cultivateurs aussi malheureusement.  Les Péruviens sont toujours aussi gentils, sauf peut-être ceux qui nous crient gringos à tout bout de champs. Nous dînons à la ville frontalière de Yunguyo, où nous en profitons pour changer nos soles péruviens. Nous avons un peu le cœur gros de quitter un pays où nous sommes depuis deux mois et dans lequel nous nous sentions bien.

Lorsque nous croisons des écoliers, Cédric a pris l’habitude de leur dire « tape m’en cinq » (universelle comme phrase). Ce qui fait qu’en général, ils se mettent tous en bord de route pour frapper la main de Cédric. Ca a fonctionné si bien que nous sommes entourés d’enfants poussant nos vélos, nous courant après ou essayant de faire la course… Une belle manière de quitter le Pérou et tous ses mini-bouts adorables.

Le passage à la frontière péruvienne se fait tranquillement, rarement nous avions vu une douane aussi calme. Mais seuls les étrangers comme nous passent cette frontière pour se rendre dans la très touriste ville bolivienne de Copacabana. Le transit commercial se fait par l’autre frontière de Desaguadero.  Du côté bolivien, c’est tout aussi calme, peut-être un peu trop. Une partie des douaniers regarde un film tandis que l’autre s’amuse à persécuter les pauvres gringos comme nous 😉  Nous insistons pour avoir plus de 30 jours sur notre passeport. Avec les vélos, pour traverser le pays, c’est un peu juste.

Il nous reste 8 km jusqu’ à Copacabana, le temps est ensoleillé et agréable et le paysage toujours aussi beau, une agréable odeur de bon pain se dégage de la campagne. Nous montons une colline pour arriver à la ville, ce qui nous permet d’avoir une vue imprenable sur la baie. Nous comprenons pourquoi cette bourgade est si touristique. L’eau est bleue intense et c’est la seule plage de Bolivie. La ville est jolie mais hyper « gringosisée »… Nous trouvons une petite auberge très sympa et chaleureuse. Les Boliviens nous font une bonne première impression. Vamos a ver mas tarde 😉

Delphine

4 Commentaires

  1. therese

    hola juste pour vous faire un petit coucou j’espére que cela se passe toujours aussi bien que la grimpette n’est pas trop rude que vous decouvrez toujours de trés belles choses et que tout va pour le mieux comme d’hab je vous envoie mes encouragements et n’oubliez pas regardez derriére on ne sais jamais ,mais je n’ai pas votre entrainement mes chéris en attendant de voir vos prochains commentaires et vos prochaines photos prenez bien soin l’un de l’autre hasta luego muchas besos amigos

  2. Aurélie

    At the Copa, Copacabana (Copacabana)
    ….
    tudutudu, ça swing !ouaw vous êtes déjà en Bolivie, je n’y crois pas 😉

    Pâques a été plus mouvementé pour vous que pour nous. Nous n’avons rien mangé de spécial (même pas d’oeufs en chocolat ;-)), nous n’avons pas été malade et Damien a du un peu étudier ma nouvelle caisse enregistreuse 😉
    Bref une journée très calme, lundi a été un peu plus agité, on s’est bien amusé avec Elise.
    bises et bonne découverte des Boliviens

  3. therese

    hola,coucou vous deux et oui voila encore un de plus à ajouter la Bolivie quel parcours depuis votre départ amigos et que de choses à raconter à votre retour à lire les commentaires c’est un pays chaleureux aussi sympa pour vous deux car pas facile quand même et pas marrant tous les jours mais que de belles choses et un voyage unique en son genre ced attention il y a encore quelque jours fériés j’espère dedelph que ton épaule ne te fait plus souffrir prenez bien soin l’un de l’autre comme d’hab je ne vous lâche pas et vous encourage toujours autant mes chéris une bonne continuation hasta luego muchas besos

  4. nicole

    Bonjour à vous deux. J’espère que vous allez bien et que votre voyage répond à vos attentes.Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *