browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 198 (21/03/2012) Huancayo (alt3250m) – Village dans la montagne (alt2700m) 66km

Posted by on mars 24, 2012

Nous quittons la vivante et bruyante ville de Huancayo en direction d’Ayacucho, 250 km plus loin… Entre les deux, nous savons qu’il y 190 km de mauvaises routes… Vamos a ver. Nous commençons par nous faire charger par un pick-up 10 km après être parti…25km de montée, je sais, ça devient une habitude, mais nous devons avancer, et nous le faisons quand on perd le plus de temps, c’est-à-dire en montée 😉

Arrivés au sommet, nous dévalons la route jusqu’au village d’Izcuchaca,  là où la piste commence… La route est réellement très mauvaise, nous qui pensions faire ces 190km en deux ou trois jours, ça va être dur dur. Elle n’est faite que de poussière, nid-de-poule et pierrailles…  Après 10km, nous arrivons à un village où nous nous renseignons pour savoir si la route est comme ça tout le temps… « Oh oui » nous dit-on… Que le chemin va être long, nous prenons des renseignements auprès des habitants pour savoir comment sont les prochains villages, etc.  Nous voila entouré de 10 personnes pour nous dire où aller et nous aider.  Pour finir, un policier nous dit que le mieux est d’attendre ici, au village pour qu’ils arrêtent  un pick-up pour nous charger jusqu’à la fin de la piste. A vos ordres chef !!!….Nous attendons plus d’une heure mais rien ne passe, nous passons le temps en discutant avec les policiers, dont un qui connaît bien la Belgique et le Standard de Liège, étrange car ici, la référence européenne, c’est la Suisse…  Nous décidons donc de continuer et nous verrons bien comment ca va se passer… Il est déjà plus de 16h et nous voudrions atteindre un petit village plus loin, pour camper. Nous sommes à flanc de colline et il n’est pas possible planter la tente. Vers 16h30, un pick-up passe, notre sauveur, il va à Ayacucho, il y sera à 21h… bon pour nous. Nous embarquons donc à l’arrière avec nos vélos. Le panorama est superbe, nous avançons bien mais la route est cahoteuse et à cette allure là, l’estomac de Cédric ne résiste pas, après deux heures et 70km, il ne tient plus, est malade et demande de stopper. Nous descendons les vélos pour dormir dans ce petit village un peu au milieu de nulle part. Ok, quand je vois comme il est mal, je ne peux pas dire non… Nous plantons notre tente à la tombée de la nuit dans le village, à l’abri de la route. Nous sommes au calme, bien au chaud dans nos sacs de couchage…Cédric aura passé sa meilleure nuit de sommeil depuis longtemps… Comme quoi l’imprévu a du bon. Nous avons trouvé un endroit calme et tranquille pour dormir, que demander de plus 😉

Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *