browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 190 (13/03/12) La Union (alt3250m) – Chavinillo (alt3500m) 66 km

Posted by on mars 16, 2012

 

Nous entamons cette journée après une bonne nuit passée dans un hôtel un peu vétuste mais avec lits très confortables. Luxe non négligeable après les 2 dernières journées éprouvantes que nous avons passées. Nous avons décidé de couvrir les 135 km qui nous séparent de Huanuco en 2 jours. Pari, pas si fou car il semblerait que la dernière moitié du parcours descend tout le temps. Nous allons voir.

La matinée se passe sous un beau ciel bleu, dans un paysage bucolique et bien sûr toujours avec ses enfants qui nous lancent en souriant, « gringo,gringo ». Nous sommes désormais persuadés qu’ils disposent d’un radar à gringos. Souvent, nous avons l’impression que c’est toute la colline qui crie de mille voix, « gringo, gringo » tant il y a des enfants dans les champs.

Après avoir dépassé sur la route des dizaines d’ânes, des centaines de cochons, de moutons et de chèvres ,nous nous arrêtons pour prendre une petite collation, Coca pour Delphine et Inka Cola pour moi.  Et puis, tout se gâte. La pluie fait sont entrée, les petits hôtels qu’on nous avait cité, n’existent plus ou n’ont jamais existé. Il nous reste plus que le camping sous la pluie ou pousser encore un peu plus loin pour trouver un endroit sec pour dormir. Bien que Delphine ne soit pas enthousiasme à l’idée de rouler encore plus, camper sous la pluie la motive encore moins. Et pour être franc, moi non  plus. Nous voilà donc partis pour  5 heures de vélo sous une pluie qui ne nous quittera plus.  Nous pensons enfin arriver à la ville tant attendue, nous la voyons la juste devant nous, encore 500 mètres et nous y sommes.  Mais horreur, une immense gorge nous sépare de nos lits tant désirés. Nous devons encore descendre 3 km et en regrimper autant. S’en est trop. Quand nous voyons un petit mototaxi , une même idée nous traverse l’esprit. Mais faut être réaliste, un seul vélo ne rentrera…Me voila parti seul pour 3 km de plus sous la pluie.

Cédric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *