browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 188 (11/03/12) Parc Huascaran (alt4800m) – Huallanca n°2 (alt3550m) 39km

Posted by on mars 12, 2012

 

Au petit matin, après une nuit « gelante » où nous avons plus ou moins somnolé, la neige est toujours de la partie. Les gros nuages lourds n’ont pas l’air d’avoir envie de faire place au soleil, si bien que nous décidons de ne pas attendre et de replier au plus vite nos affaires. Au plus s’est vite dit, avec le froid et la neige, ce n’est pas une mince affaire. Cédric fait ce qu’il peut mais le moral et les forces s amenuisent.  Nous partirons sans déjeuner, nous sommes gelés et il y a trop de vent pour allumer le réchaud.  Peu après notre départ, nous croissons un indien cavalier qui nous dit que nous sommes bien dans la bonne direction et que le prochain village est dans deux kilomètres… moi qui n’ai pas voulu continuer hier, Cédric me regarde de travers. Pourtant son GPS annonce bien plus, mais l’homme insiste.

Bizarre. Evidemment deux kilomètres plus loin nous sommes toujours en train de grimper et au milieu de nul part de surcroît. Le temps ne se dégage toujours pas et malgré nos supers-couches de vêtements, nous avons froid, surtout aux mains. La douleur est assez intense, plus l’effort à fournir pour monter et descendre… pour finalement atteindre l’altitude de 4850m… Nous sommes tellement fatigués et frigorifiés que nous ne fêtons pas notre victoire. Nous filons droit sur la grand-route que le GPS prévoyait depuis plusieurs kilomètres et que nous voyons enfin.  Arrivés sur la route principale nous soufflons un peu et essayons de réchauffer nos mains, mal nous en a pris, les mains trop vite réchauffées font horriblement mal. A l’heure où j’écris ces lignes, je suis bien au chaud dans un lit avec mille couches sur moi et j’ai encore les bouts des doigts brulés par le froid. Nous avons vite rejoint Hullanca, la route n’a fait que descendre…  Nous avons pu manger une bonne soupe chaude et de bonnes pâtes.

Cela dit, la faim n’a pas du tout été un souci durant ces trois jours, nous avions bien calculé les quantités, en eau aussi mais le froid de ce dernier jours a un peu marqué nos esprits… J’ai eu très dur avec l’altitude, Cédric a surtout pris un coup en devant démonter la tente ce matin et sa matinée de vélo a été difficile également… même si au final, il s’en sort un peu mieux que moi.

Arrivés à l’hôtel de Huallanca, nous apprenons par le propriétaire qu’il y a quatre jours, un groupe de quatre cyclistes  est venu loger ici. Leur aventure n’a pas été de tout repos… le groupe s’est divisé en cours de route par inadvertance, la première partie ne voyant pas l’autre arrivé, a paniqué et est partie chercher avec la police des montagnes leurs compagnons jusqu’à 1h du matin. Voyant le paysage hostile de ces montagnes, plus la neige et le froid, nous comprenons que la nuit a dû être longue. Il leur a fallu deux jours pour récupérer… on les comprend. Certains cyclistes empruntent la route que nous avons prise au milieu de la Cordillère Blanche, au milieu de la réserve naturelle de  Huascaran, garantie de paysages majestueux mais cela à un certain prix… nous le savons maintenant.

Delphine

5 Commentaires

  1. Olivier M.

    Enfin l’aventure, la vrai, la dure celle tant annoncée et vous vous en êtes sorti haut la main. Félicitation :-) Cédric, heureusement pour toi que Delphine avait le souffle court car avec les efforts fournis, elle n’a pas pu rouscailler de trop. Vivement les photos pour pouvoir partager avec vous ces paysages fantastiques. Bonne route et à bientôt.

  2. Aurélie

    quelle histoire pleine de rebondissement !
    Je ne vous envie pas pour le confort, mais bien pour ce que vous voyez et qui vous rencontrez, que n’inventent-il pas des chaussette chauffante bbrrrrrr… ici ça se radoucit on nous annonce 16°C pour jeudi…

  3. therese

    hola,je continue dans ma série d’encouragement vivre,c’est se lancer en avant risquer, courir,tomber,se relever ,on m’a parfois appelée “anti-stress”parce que mon regard s’arrête toujours sur le bon coté des choses et que je vois “la vie en rose “comme dit ma chanson préférée,n’oublié pas que tout ce qui est grand sur terre,à commencé par être petit .imposer sa volonté aux autres,c’est une force .se l imposer à soi-même est une force supérieure.Faites le premier pas même minuscule une fois engagé dans le chemin chaque pas devient plus facile tout s’enchaîne faites le premier pas ,et que de pas et de km avalé depuis votre départ allé mes chéris,je suis toujours la je crie et crie encore courage allé sa grimpe pas grave après sa descend prudence amigos hasta luégo muchas besos

  4. therese

    hola,mes cheris je reprend l’ordi et vois vos commentaires quel courage vous avez eu et avez car cela n’ a pas du être facile car le froid et l’altitude tout cela ensemble ne facilite pas votre aventure , j’epere dedelph que ton épaule ne te fait pas trop souffrir ,ced chapeau aussi car momnté la tente dans de telle condition je vous admire faut vraiment être passionner ,à coter de cela c’est unique ce que vous voyez comme paysage,suis toujours à vos cotes je vous envoie toujours mes encouragements je pense tres tres fort à vous retournez vous je vous crie tres fort allé courage ça va allé vous allé y arrivez tout se passe bien et vous aurez bientot moins froid ,encore bien qu il y a du coca ça aide aussi prenez bien soin l un de l autre merci pour toutes ses belles photos car peu de gens ont la chance de voir et de vivre ce que vous vivez en ce moment même si pas facile tout les jours hasta luégo amigos muchas besos bon courage pour la suite à bientot pour la suite de l aventure

  5. Damien Degavre

    Hello les zaventuriers

    Zavez du avoir très froid. Quelle idée d’aller ze faire zeler comme za en plein montagne. Allez ze vais boire un lait bien chaud pour me réchauffer 😀

    Courage les zamis, peu de gens on vu ce que vous avez vu !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *