browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 185 (08/03/12) Huaraz (alt3050m) – Catac (alt3650m) 39km

Posted by on mars 12, 2012

Ce matin, Cédric commence sa journée tristement… il part chercher du pain pour le petit-déjeuner, et en chemin, il croise une bande de chien attroupée autour d’un autre allongé par terre… Le chien s’est visiblement fait renverser et ses compagnons poussaient de la patte et du museau pour le ramener à la vie. Sans succès bien sûr…  Mais le Pérou est le pays des chiens écrasés, nous en croisons presque tous les jours sur le bord de la route. Il y a aussi un nombre impressionnant de chiens errants en bandes, que ça soit en ville ou à la campagne. Pour nous, c’est loin d’être le pied, puisque qu’ils prennent un malin plaisir à nous aboyer dessus ou à nous courir après.

Après avoir remis en ordre nos vélos et pris un petit-déjeuner avec du bon pain chaud… nous voilà partis pour l’inconnu. Il est rare que nous ne sachions pas ce qui nous attend, que ça soit en termes de kilomètres ou de dénivelé. Grâce à Openrunner, un site où l’on peut calculer le dénivelé pour une distance donnée, nous sommes rarement dans le flou. Mais ici les routes commencent à être moins bonnes et il devient plus compliqué de calculer le trajet. La route est encore en bonne état pour le moment mais demain la piste de montagne reprend ses droits. Nous arrivons à destination juste avant qu’une pluie froide et drue ne s’abatte sur nous. Au loin, de gros nuages gris se profilaient depuis une petite heure, nous avons donc filé droit pour ne pas se faire rincer. Nous avions à l’origine prévu de loger dans notre tente, mais nous avons opté pour un endroit un peu plus chaud et sec, n’étant pas encore dans une forme olympique et de plus, les effets de l’altitude se font un peu sentir. Un bon repos est mieux quand on sait ce qui nous attend les deux prochains jours, nous devons apparemment monter jusqu’ à  4800m… Je sens qu’on va souffrir demain… l’altitude plus les efforts physiques, que du bonheur.

Pour notre souper, nous avons le plaisir de déguster une bonne soupe chaude et un bon thé en compagnie d’une jeune fille de 8 ans qui nous à posé mille et une questions… Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *