browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

J+ 168 et 170 (20 au 22/2/12) Trujillo-Chyclao-Chachapoyas

Posted by on février 25, 2012

Nous quittons la ville coloniale de Trujillo pour nous rendre dans la grande et bruyante ville de Chiclayo, où nous devons prendre un bus de nuit pour aller jusqu’à Chachapoyas. Nous arrivons donc à Chiclayo aux alentours de 13h, il nous reste 8h pour visiter la ville… Nous nous dirigeons vers cet immense marché que nous avons, Cédric et moi déjà visité. Le dépaysement de Hub et Joëlle est complet, et nous pensons à Alexandre Joblot (contrôle qualité et hygiène chez Intermarché) lorsque nous passons par la boucherie 😉 Les mouches ont élu domicile dans le hachis et les cœurs de poulet, qui bien sûr sont encore à la vente. Il fait si chaud que les vendeurs s’endorment où ils le peuvent sur leur stand… Ils trouvent toujours une petite place, sur un chariot chargé de viande, au milieu des fruits et légumes ou, plus confortable, parmi les vêtements… Nous faisons un tour au marché des chamans et allons passer le reste de notre journée à lire dans un petit café. Impossible de visiter plus, la chaleur de la ville et des pots d’échappement à raison de notre courage.

Vingt-et-un heure, nous embarquons dans notre bus demi-cama (entendez demi-lit) pour 10h de route. Pas de chance, nous n’avons pu réserver que cette après-midi et nous nous retrouvons au fond du bus au deuxième étage, autant dire que c’est les montagnes russe. La route nous semble en plus ou moins bon état mais dans les montagnes, jamais rien n’est sûr, les éboulements et glissement de terrain sont courants. Nous réussissons à plus ou moins somnoler, si bien que nous sommes moins fatigués que prévu à notre arrivée à Chachapoyas, charmante petite ville coloniale d’altitude, nous sommes à 2500m. Nous retrouvons des températures agréables, une vingtaine de degrés, et une ambiance plus calme. La ville compte pas moins de 4500 balcons en bois et est peinte en blanc. Notre hôtel est très joli bois, haut plafond, balcons, cour intérieure, tous ce qui fait une vraie maison coloniale. Nous flânons en ville, achetons un peu d’artisanat local n’ayant pas été fait à la chaîne, et de bonne facture qui plus est…  Demain direction Kuelap, une ville située à 3000m d’altitude et construite par les Chachapoyas, le peuple des nuages…

Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *